6 éléments que j’aurais aimé connaître avant de préparer les concours infirmiers

6 éléments que j’aurais aimé connaître avant de préparer les concours infirmiers

En bref,

  1. Tout bon candidat doit viser la Lune.
    La préparation des concours infirmiers est longue et tortueuse.
    Les candidats qui ont un objectif clair, ambitieux et assumé font un grand pas vers une excellente préparation, et donc vers la réussite.
  2. Le jour J… c’est l’usine !
    Jamais, dans une préparation lambda, on n’est réellement préparé à ce que sera le jour J des écrits.
    Certaines salles abritent jusqu’à 10 000 candidats et il n’y aura au mieux qu’un élu sur quatre candidats. Se préparer physiquement et mentalement donne un avantage immense sur la concurrence.
  3. Certains IFSI admettent 1 candidat sur 3.
    Bien souvent, on se fait une montagne de la sélectivité des IFSI.

    Pour certains IFSI, c’est justifié (1 admis pour 17 candidats). Pour d’autres, les statistiques sont bien plus en faveur des candidats.

    N’ayez pas peur de ces concours : il n’y a pas de règles ! En particulier, les gros CHU sont notoirement moins sélectifs.

  4. La filière ST2S n’est pas la seule voie vers le succès.
    Souvent décrits comme majoritaires, les candidats issus de ST2S ne sont « que » 40%. Beaucoup de candidats ont des parcours plus atypiques : S, ES, réorientation, reconversion, etc.

    Ainsi, l’éventail de vos concurrents est large et varié : à vous de renforcer vos points forts et de combler vos points faibles !

  5. Faire une prépa n’a rien d’une nécessité.
    Si, pour certains profils (peu habitués à la charge de travail ou éprouvant des difficultés à être autonomes), une prépa peut s’avérer bénéfique, la majorité des candidats n’en a pas besoin.

    Les ressources disponibles sur internet, certains livres spécifiques et une méthode adaptée peuvent très bien constituer une préparation efficace et réussie.

  6. A l’oral, il existe 3 à 4 questions incontournables.
    – Connaissez-vous le cursus de formation ? Le métier ?
    – Pourquoi souhaitez-vous devenir infirmier ?
    – Comment comptez-vous financer vos années en IFSI ?

    Anticiper ces questions est une nécessité : le jury a besoin d’être rassuré sur votre capacité à suivre la formation.

Cher lecteur,

Depuis janvier 2019 et suite à l’annonce de l’arrêt du concours infirmiers dans sa formule actuelle, nous avons arrêté la publication de nos deux livres à ce sujet.

Nous laisser les sites en ligne pour les curieux.

Excellente continuation,
Les Editions du 46